Accueil > Membres et contacts > Doctorants

Belhadj Aymen


Doctorante
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
École doctorale de géographie de Paris 1 (ED434)
Sociologie

Année de première inscription : 2013
Courriel : aymenbelhouj@gmail.com
Master d’origine : master en études comparatives de développement, EHESS
Directeur de thèse : Alia Gana

TITRE DE LA THÈSE

La contestation juvénile en Tunisie révolutionnaire : autonomisation générationnelle et divisions territoriales.

RÉSUMÉ DE LA THÈSE

Cette thèse porte sur les mobilisations juvéniles en Tunisie postrévolutionnaire dans une perspective microsociologique. En s’appuyant sur des observations in situ et des entretiens approfondis auprès des protagonistes de ces mobilisations, elle essaye d’explorer les logiques qui président à l’émergence massive de la jeunesse dans le champs politique tunisien et plus particulièrement dans l’espace contestataire.
Contrairement à ce qui est véhiculée par un ensemble de travaux prenant la jeunesse comme catégorie d’analyse centrale des scènes politiques dans les pays arabes, cette thèse entend démontrer en quoi la construction de la jeunesse en acteur collectif homogène, ne résiste pas à la réalité du terrain, ou la jeunesse, reste largement divisée, fragmentée et traversée par les mêmes clivages qui divisent le reste du corps social.
Ainsi, il s’agit de voir comment les acteurs sociaux s’approprient plusieurs attributs identitaires selon le contexte de l’action collective, et les configurations sociale et économique, dans lesquels ils sont insérés. En comparant les mobilisations des jeunes des régions de l’intérieurs et les jeunes de la capitale Tunis, il s’agit de voir comment, quand le jeune se mobilise, il ne se mobilise pas nécessairement en tant que jeune. Ce sont d’autres identités sociales qui peuvent meubler le récit contestataire. Si l’appartenance juvénile est mobilisée comme vecteur de mobilisation collective chez une bonne partie de la jeunesse de la classe moyenne éduquée, chez les jeunes chômeurs, ce sont les appartenances géographiques, qui sont mobilisées comme vecteurs de mise en collectif, et non pas l’âge ou la génération.
Par ailleurs, cette thèse explore les logiques individuelles de l’action collective, et à l’instar de l’ensemble de travaux qui ont formulé des critiques envers les thèses du « militantisme désintéressé », il s’agit de montrer en quoi l’observation des interactions entre plusieurs mobilisations juvéniles mais aussi entre les jeunes faisant partie d’une même mobilisation, renvoi à une concurrence aiguë entre les différents membres de la communauté juvénile ; une concurrence caractéristique d’un double mouvement. D’un côté la néolibréalisation massive de la société tunisienne, affaiblit l’idéal d’un projet d’émancipation collective, et crée en permanence la guerre de tous contre tous pour l’accès à des ressources matérielles et symboliques. D’un autre côté, la modernisation engendre des transformations sur les structures familiales, le mode de mise en couple, la place des sociabilités amicales, mais aussi l’ensemble de systèmes de valeurs qui prévalait jusque-là, érigeant ainsi l’individualisme en refuge face à des instituions en perpétuel déclin.

Mots-clés

Jeunesse_mouvements_sociaux_tunisie_action collective- mobilisations_ afrique_du_ nord_géographie

PUBLICATIONS PRINCIPALES

-  Orientation du vote et socialisation politique dans la localité de Jbenyena, in Alia Gana et Gilles Van Hamme (dir) Enseignements des scrutins post-révolution (2011-2014), éditions Karthala.
-  Avec De Facci, L’état dans l’impasse, crise de l’emploi des jeunes en Tunisie postrévolutionnaire, avec De Facci, in Guérin et Morisson, revue MAGHREB MACHREK, N° 226.
-  Victims, Restorative Justice and “Realpolitik :” The Politics of Transitional Justice in Post-Ben Ali Tunisia , in Simon Robins, Transitional Justice in Tunisia : Innovations, Continuities, Challenges, forthcoming,




français      english




Rechercher


Plaquette du Ladyss
PNG - 23.4 ko



Livret des doctorants
PNG - 18 ko



PNG - 4.1 ko


JPEG - 6.9 ko


JPEG - 14.3 ko


JPEG - 7.9 ko


PNG - 5.8 ko